Peut-on réunir un prêt voiture avec un prêt à l’habitat ?

Peut-on réunir un prêt voiture avec un prêt à l’habitat ?

conducteur

Le prêt auto dont le but est de financer l’achat d’une voiture est bien souvent proposé à un taux plus élevé que les taux immobilier, peut-on pour autant réunir le prêt automobile et le prêt immobilier dans un seul contrat ? Explications.

Réunir deux crédits, c’est possible

De nombreux foyers cumulent les crédits, certains en ont simplement 2 ou 3 alors que d’autres vont en avoir une dizaine. L’important n’est pas tant le nombre de crédits, c’est surtout la gestion des finances qui compte. A partir de deux crédits avec deux prélèvement mensuels et surtout deux taux différents, il devient déjà compliqué de suivre les choses mais avec plusieurs emprunts et des taux disparates, il devient utile de s’intéresser à l’idée de les regrouper tous en un seul. Ainsi, lorsque l’on a un prêt auto en cours de remboursement et que l’on a eu recours à un prêt immobilier pour acheter une maison, on peut se projeter dans le rassemblement des deux crédits.

Cette opération est tout simplement appelée le regroupement de crédit, et avec un prêt immobilier, on peut profiter du taux immobilier pour ne rembourser qu’une seule mensualité, c’est ce que de nombreux emprunteurs projettent de faire avec pour idée d’inclure un crédit à la consommation dans un prêt immobilier selon Combien-Emprunter.fr.

Comment se passe l’opération ?

Concrètement, les deux crédits en cours de l’emprunteur vont être rachetés en même temps, c’est-à-dire que la banque va rembourser par anticipation le prêt immobilier et le prêt voiture, elle va ensuite reporter les sommes dues avec les frais sur un nouveau contrat de crédit incluant un seul taux fixe. L’intérêt du rachat de prêt immobilier est de pouvoir dépendre d’un taux immobilier pour la dette et donc d’obtenir des conditions plus intéressantes. La banque procède après acceptation au remboursement anticipé des crédits, entrainant la mise en place de la nouvelle échéance.

Important : le consommateur est en mesure d’ajuster les conditions de remboursement, c’est-à-dire qu’il peut demander à garder la même mensualité, la réduire ou l’augmenter. Il peut aussi exprimer son besoin en matière de durée de remboursement pour faciliter la mise en place du financement et enfin, il peut aussi rajouter un montant à financer dans le cadre d’un nouveau besoin, ceci évitant de contracter un nouvel emprunt dans les mois qui suivent l’opération de rachat des deux crédits.

Michel